search-form-close

Les ministres-candidats aux législatives mis en congé

DR
Le palais du gouvernement, à Alger

Les ministres-candidats aux élections législatives de mai 2017 sont mis en congé à partir du samedi 8 avril, sur décision du président de la République, a annoncé la présidence de la République dans un communiqué diffusé via l’agence officielle.

D’autres ministres ont été chargés de diriger les départements par intérim. Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine, est remplacé par Mohamed Aissa, ministre des Affaires religieuses. Noureddine Bouterfa, ministre de l’Énergie, remplace Abdelkader Ouali au ministère des Ressources en eau et de l’Environnement.

Mohamed Mebarki, ministre de la Formation professionnelle, prend en charge le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à la place de Tahar Hadjar.

Boudjemâa Talai, ministre des Transports et des Travaux publics, est remplacé par Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé.

La ministre chargée des Relations avec le Parlement, Ghania Idalia, est remplacée par Azzeddine Mihoubi, ministre de la Culture.

Cette mesure est prise conformément à l’article 93 de la Constitution qui stipule, entre autres, que « le président de la République nomme les membres du gouvernement après consultation du Premier ministre ». 

Les ministres remplacés se sont présentés aux législatives au nom du RND et du FLN.

close